aller au contenu

Fin des berlines et citadines diesel

La suppression des berlines et citadines diesel du parc municipal de véhicules a été décidée au printemps 2014 pour diminuer la pollution aux particules fines. Elle s’est traduite par le renouvellement de 150 véhicules et l’introduction d’une trentaine de véhicules électriques.

Dans le cadre de l’élaboration de son plan d’amélioration de la qualité de l’air, la Ville de Paris a engagé, au printemps 2014, un plan d’action pour diminuer drastiquement la pollution aux particules fines émise par les véhicules diesel.

Par souci d’exemplarité, ce plan prévoyait la suppression par la Ville de Paris, d’ici fin 2014, de tous les véhicules diesel de son parc de berlines et de citadines. Pour y parvenir, il a été nécessaire d’élaborer un nouveau plan de renouvellement des véhicules, en interrogeant les directions utilisatrices, afin qu’elles valident leurs besoins sur ces gammes de véhicules. L’éradication des citadines et berlines Diesel s’est traduite par le renouvellement de 150 véhicules (130 citadines et 20 berlines).

Le Plan de Déplacement des Administrations parisiennes prévoit 20 % minimum de véhicules électriques et hybrides en 2020. L’achat d’une trentaine de véhicules électriques en 2014 s’inscrit dans cet objectif. Le service d’auto-partage a largement contribué à l’électrification de la flotte, avec l’introduction en masse de véhicules électriques. Les difficultés techniques et administratives pour créer les bornes de rechargement nécessaires aux véhicules électriques sur leur lieu de remisage ont été résolues.

La prochaine étape de l’éradication du diesel de la flotte municipale, concerne en 2015, la gamme des petits utilitaires de type fourgonnettes.

Chiffres-clés

  • 150véhicules renouvelés

Services de la Ville impliqués

  • Direction de l'Immobilier, de la Logistique et des Transports

Nous suivre