aller au contenu

Le .paris : un nouveau territoire numérique

Paris est l’une des premières métropoles mondiales à promouvoir son attractivité et son innovation numérique grâce à une nouvelle extension Internet. Petits et grands organismes peuvent exprimer leur attachement à Paris en utilisant une adresse en .paris pour leur site web.

En 2008, l’ICANN, l’autorité mondiale de régulation de l’Internet, a fait part de son souhait de créer de nouvelles extensions de noms de domaine, notamment pour palier l’encombrement du .com. Paris fût la première métropole internationale à se porter candidate. Elle fut suivie par Londres, Berlin, New York ou Tokyo. Le processus ouvert par l’ICANN mit quatre ans pour aboutir au dépôt de notre candidature en 2012.

En juin 2014, le .paris a ouvert à une centaine de pionniers (grandes marques, PME, associations et blogueurs) représentatifs de la diversité parisienne. En septembre, 1 500 entreprises et titulaires de marques ont pu réserver en priorité leurs noms de domaine. L’ouverture générale intervint en décembre. En moins de 48h, plus de 10 000 réservations ont été enregistrées. Mi-avril 2015, le .paris comptait déjà plus de 17 000 noms de domaine créés.

Après cette phase stimulante de lancement, le .paris doit désormais continuer à se développer. 2015 sera marquée par la mise en vente des noms de domaine premium qui regroupent tous les termes génériques à forte valeur comme mode.paris ou plombier.paris.

15 % des acheteurs du .paris résident à l’étranger. Il s’agit d’un axe important de développement pour faire rayonner l’image d’innovation numérique de Paris à travers le monde.

100 ambassadeurs ouvrent la voie du .paris

Découvrez les premiers ambassadeurs du .paris.

Chiffres-clés

  • 17 000noms de domaines créés mi-avril 2015

Ressources

  • Bienvenue.paris

    Pour en savoir plus, consulter le site bienvenue.paris.

    Lire la suite

Services de la Ville impliqués

  • Secrétariat général

  • Direction du Développement économique, de l'Emploi et de l'Enseignement supérieur

  • Direction des Affaires juridiques

  • Direction de l'Information et de la Communication

  • Direction des Systèmes et des Technologies de l’Information

Nous suivre