aller au contenu

Une Nuit Blanche noire de monde

La Nuit Blanche 2014 a connu des records de fréquentation, ce qui confirme l’attachement des Parisiennes et des Parisiens à cet événement culturel original et audacieux.

La Nuit Blanche 2014 a de nouveau séduit plusieurs milliers de visiteurs en proposant un grand évènement populaire et festif, ouvert à tous, centré sur l’installation d’œuvres d’art dans l’espace public. Cette édition aura été l’occasion d’initier des projets inscrits dans un temps plus long que la Nuit, se prolongeant pendant la Fiac, ou en restant de manière pérenne. Une cinquantaine d’artistes de renom, internationaux pour la majorité, ont présenté des œuvres inédites et interdisciplinaires.

José-Manuel Gonçalvès, directeur artistique de cette 12e édition a imaginé un itinéraire de « Grande Randonnée Artistique » sur la rive gauche de la capitale. Six points de vue permettaient d’aborder des œuvres selon différents thèmes : le street art contemporain dans le 13e, les humanités dans le quartier latin, la famille aux abords de l’hôpital des enfants malades, la nature le long de la petite ceinture.

Nuit Blanche s’est déclinée à l’échelon métropolitain. Autour de Paris, une vingtaine de villes et de lieux ont souhaité mettre en place l’événement, dont la ville de Pantin pour une première édition. Le succès rencontré à Paris par la Nuit Blanche, a conduit plus de 25 villes dans le monde, à organiser leur propre Nuit Blanche sur le modèle parisien : de Bruxelles à Kyoto, de Melbourne à la Paz, sans oublier Port-au-Prince qui organisait sa première édition soutenue par la Délégation générale aux relations internationales de la Ville de Paris.

Retour sur Nuit Blanche 2014

Les plus belles images animées de Nuit Blanche 2014.

Chiffres-clés

  • 47œuvres
  • 65médiateurs culturels
  • 20 000spectateurs pour Jeff Mills

Services de la Ville impliqués

  • Direction des Affaires culturelles

  • Direction de l'Information et de la Communication

Nous suivre